Anonim
Image

Les sites d’origine amérindienne jouent un rôle important dans l’éducation des visiteurs sur les premiers habitants de ce qui est maintenant les États-Unis et contribuent à promouvoir le respect des 5, 2 millions d’Autochtones du pays. Le tourisme socialement éthique contribue au maintien des familles amérindiennes - parmi les groupes de personnes les moins représentés et les plus frappés par la pauvreté aux États-Unis. Il est important que les touristes respectent le fait que bon nombre de ces sites sont sacrés pour les habitants, leur spiritualité, leurs terres et leurs ancêtres. Les onze sites patrimoniaux amérindiens suivants sont gérés par des agences étatiques ou fédérales en collaboration avec les tribus associées et méritent une visite.

1. Monument national du champ de bataille de Little Bighorn, Montana Indian Memorial at Little Bighorn Battlefield National Monument Image

Photo: Don Mammoser / Shutterstock

Les 25 et 26 juin 1876, des milliers de combattants Lakota Sioux, Cheyenne et Arapaho se sont réunis pour vaincre le 7e régiment de cavalerie américaine. Sous le lieutenant-colonel Custer, les soldats ont attaqué le centre-sud du Montana, dans le but de forcer les peuples autochtones à se réserver des réserves. Alors que Custer et plusieurs centaines d'autres d'ascendance européenne moururent au combat, les terres sacrées des peuples autochtones leur furent finalement enlevées et leur réinstallation forcée. C'est un site profondément significatif pour de nombreux Amérindiens contemporains. Aujourd'hui, les membres de la tribu des Crow dirigent des visites du monument national du champ de bataille de Little Bighorn, où les visiteurs peuvent voir le site de «Le dernier combat de Custer» sur Last Stand Hill; visiter un musée d'artéfacts historiques et préhistoriques; réfléchir au Mémorial Indien; et traverser le cimetière national. Le monument national se trouve sur l’agence Crow, juste à la sortie d’une grande autoroute.

2. Parc historique national de la culture Chaco, Nouveau-Mexique Pueblo Bonito, Chaco Culture National Historical Park, New Mexico Image

Photo: William Silver / Shutterstock

La région du Chaco Canyon est importante car elle a servi d'épicentre aux peuples Pueblo - les ancêtres des Hopi et autres - il y a au moins 3 000 ans. C’est là que l’astronomie, l’art et le commerce ont commencé à se développer et se sont ensuite répandus dans tout le Sud-Ouest. Le système de parcs nationaux préserve le parc historique national de la culture Chaco, qui présente une architecture unique, un vaste art rupestre ainsi que des structures domestiques et cérémoniales. Les archéologues ont récemment découvert sur le site du chocolat précolombien, révélateur du commerce avec les populations d'Amérique centrale et d'ailleurs. Il y a la randonnée, l'observation du ciel nocturne et des activités éducatives toute l'année. Bien que le site se trouve dans un coin un peu éloigné du Nouveau-Mexique, il est facile de s'y rendre en voiture, à vélo ou par le biais d'une excursion organisée.

3. Monument national d'Effigy Mounds, Iowa Effigy Mounds National Monument Image

Photo: Monument national Effigy Mounds / Facebook

Le Midwest des États-Unis est parsemé de gigantesques travaux de terrassement construits par des peuples autochtones à des fins que nous ne comprenons toujours pas bien. Situés dans l'Iowa, le long du fleuve Mississippi, les tertres de l'Effigy ont la forme d'un lynx, d'eaux-de-vie aquatiques, de bisons, de tortues et bien plus encore. Les constructeurs ont créé ces structures il y a environ 1 400 ans. En consultation avec des groupes amérindiens, des anthropologues ont retracé la lignée de plus de 20 tribus contemporaines issues de cette culture. Les tertres de l'Effigie sont ouverts aux visiteurs toute l'année, sauf dans des conditions météorologiques extrêmes, à Noël et pendant l'Action de grâce. À l'exception des routes verglacées, les monticules sont faciles d'accès.

4. Monument national du château de Montezuma, Arizona Montezuma Castle Arizona Image

Photo: Tom Forbes / Shutterstock

Le château de Montezuma et le village voisin de Montezuma Well étaient importants pour le peuple Sinagua depuis plus de 800 ans. Le château est une étonnante structure de falaise de cinq étages incroyablement bien préservée avec 20 chambres. Il a fallu 300 ans pour le construire le long du ruisseau Beaver, qui attire les oiseaux et d’autres animaux. Les objets du musée du centre d'accueil comprennent des outils en pierre, des aiguilles en os et des pierres précieuses indiquant un commerce à longue distance. Certains membres des tribus Yavapai et Hopi retracent leur lignée jusqu'au Sinagua, qui a construit cette structure et le puits voisin. Les descendants des architectes se rendent parfois sur les lieux pour des cérémonies religieuses privées. Visiter le monument national du château de Montezuma est simple car il se trouve juste à côté d'une grande autoroute. Un sentier accessible emmène les touristes sur tout le site.

5. Monument national d'Ocmulgee, Géorgie Native American Earth lodge Home Image

Photo: Joseph Thomas Photography / Shutterstock

Les sites d’Ocmulgee retracent plus de 17 000 années d’héritage amérindien. L'occupation a commencé des milliers d'années avant l'arrivée des Européens. C’était autrefois la plus grande fouille archéologique des États-Unis, avec des sites allant des demeures anciennes aux villages historiques en passant par de très anciens travaux de terrassement. Un musée sur place abritant plus de 2 000 artefacts présente leurs trouvailles. Chaque mois de septembre, plus de 300 Amérindiens se rassemblent sur le site pour une célébration publique de la culture, notamment de la danse, des contes, de la musique et des arts. Ocmulgee est la patrie ancestrale des habitants de la nation Creek ou Muscogee. Le monument national Ocmulgee est ouvert au public et aux animaux en laisse. Six kilomètres de sentiers sillonnent le site et les vélos ne sont autorisés que sur le sentier principal. L'entrée principale est juste à côté d'une autoroute près de la ville de Macon.

6. Lieu historique national de Poverty Point, Louisiane Poverty Point World Heritage Site Image

Photo: Site du patrimoine mondial de Poverty Point / Facebook

Les membres de ce qu'on appelle aujourd'hui la Poverty Point Culture ont construit les mystérieux travaux de terrassement sur ce site du nord-est de la Louisiane, il y a près de 3 700 ans. Le site est fortement protégé et est un site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Personne ne sait à quoi servent les arêtes concentriques complexes et les monticules coniques qui entourent une place centrale. Les hypothèses vont des centres commerciaux aux sites de cérémonies religieuses. Les habitants de Poverty Point étaient des chasseurs, des cueilleurs et des pêcheurs. Bien qu’il n’y ait pas de pierre à extraire sur le site, ils ont fabriqué des objets intéressants en pierre. Les archéologues ne savent pas exactement à quoi ils ont servi, mais l'hypothèse courante est que les objets ont amélioré la cuisson en maintenant la chaleur. Le site historique d'État de Poverty Point est ouvert aux visiteurs presque tous les jours de l'année et est facilement accessible en voiture.

7. Parc historique national de la culture Hopewell, Ohio Hopewell Culture National Historical Park Image

Photo: Parc historique national de la culture Hopewell / Facebook

Un autre site de monticule, Hopewell a 2 000 ans. Il est situé dans la vallée de la rivière Ohio et a été construit selon la culture Hopewell. L'histoire orale nous dit que la culture Hopewell utilisait ses buttes essentiellement géométriques comme sites de cérémonies sacrées, y compris les funérailles et autres rites. Les monticules mesurent 12 pieds de haut et peuvent atteindre des milliers de pieds de large, et la culture Hopewell les a construits pendant environ 500 ans. Le parc historique national Hopewell Culture protège six groupes de travaux de terrassement, tous relativement proches les uns des autres et faciles à visiter en voiture. Le parc propose des activités comme du yoga, des programmes artistiques, des séries de conférences d’été, des visites guidées et du camping. Il n'y a pas d'hébergement dans le parc mais il y a des hôtels et des auberges à proximité.

8. Lieu historique national des villages indiens de Knife River, Dakota du Sud Knife River Indian Villages National Historic Site in North Dakota, USA Image

Photo: Traveller70 / Shutterstock

Les trois groupes de la tribu Hidatsa ont vécu dans ces villages le long de la rivière Missouri pendant des centaines d'années avant l'arrivée des commerçants de fourrures en 1750. Le site a toujours été un centre commercial important, de la préhistoire à l'expédition de Lewis et Clark. Le musée abrite des œuvres d'art réalisées par des peuples autochtones tout au long de l'histoire de l'occupation des villages. Leurs descendants se trouvent maintenant dans la réserve de Fort Berthold, dans le centre-ouest du Dakota du Nord. Les visiteurs ayant quelques heures à passer au lieu historique national des villages indiens de Knife River peuvent se rendre à pied au village Awatixa Xi'e (site de Lower Hidatsa) et au village d’Awatixa (site de Sakakawea). Les sentiers du site sont ouverts toute l'année, du lever au coucher du soleil.

9. Monument national de Hovenweep, Utah et Colorado Hovenweep National Monument Image

Photo: Zack Frank / Shutterstock

Hovenweep a hébergé des humains depuis environ 10 000 ans, mais il est surtout connu pour les six villages de Pueblo ancestraux disséminés dans la réserve préservée de 20 milles. La région a été occupée en permanence pendant les années 1300, lorsque les Puebloans se sont dispersés. Les six villages, dotés de structures en pierre de plusieurs étages et présentant une maçonnerie impressionnante, ont hébergé un total de 2 500 personnes à un moment donné. Par beau temps, les visiteurs peuvent visiter les six villages, qui sont quelque peu isolés les uns des autres. Les visiteurs du monument national de Hovenweep se rencontrent au centre d'accueil du groupe Square Tower et se rendent dans chacun des cinq autres villages. Le printemps est la meilleure période pour partir, non seulement à cause des fleurs sauvages et des oiseaux, mais aussi parce que les étés sont extrêmement chauds et que les conditions hivernales rendent certaines routes impraticables. Pourtant, c’est l’un des sites les plus anciens du Sud-Ouest, et voir les structures en faire une aventure mémorable.

10. Pétroglyphes de Pu'u Loa, Hawaii Ancient petroglyphs on lava along the trail in Hawaii Volcanoes National Park, Big Island Image

Photo: George Burba / Shutterstock

Situé dans le parc national des Volcans sur la grande île d'Hawaï, le Pu'u Loa comprend plus de 23 000 gravures de lave, consacrées aux Hawaïens, en particulier aux Kalapana. Les eaux-fortes se présentent sous toutes sortes de formes, comme des personnes, des canoës, des animaux, des cercles concentriques et des fossettes à picots appelées cupules. Ils semblent avoir été créés entre 1200-1450 ap. Jusqu'à récemment, les Hawaïens autochtones enterraient les cordons ombilicaux de leurs bébés dans la lave près des pétroglyphes, censés assurer la longue vie de l'enfant. Peut-être que Pu'u Loa tire son nom de cette pratique, qui se traduit par «La colline de la vie longue». Le système de parcs nationaux a créé un sentier pédestre de sept kilomètres pour atteindre un trottoir de bois qui permet de voir ce site sans l'endommager.

11. Parc historique d'État de Chumash Painted Cave, Californie Chumash Painted Cave State Historic Park Image

Photo: Pinterest / Parc d'État de Californie

À l'aide d'ocre, de coquillages et de charbon de bois, les Chumash ont peint un art rupestre époustouflant sur les murs de cette structure de grès dans les années 1600. Ni les contemporains Chumash ni les érudits ne savent ce que signifient les symboles peints principalement rouges et noirs, mais les descendants Chumash pensent que leurs ancêtres ont utilisé la grotte pour apaiser des entités surnaturelles. Un symbole indique probablement une éclipse qui s'est produite à la fin du XVIIe siècle, mais sinon, la signification des dessins est indéchiffrable. Les pictogrammes sont uniques: il n'y en a pas d'autres connus dans le monde. Ils sont visibles à travers une porte en fer qui les protège des vandales. Ils sont importants pour les Chumash vivants, même si leur signification historique est perdue. Le parc historique d'État de Chumash Painted Cave est un petit parc, situé près de Santa Barbara, et les touristes s'ennuient souvent du stationnement réservé au sentier menant à la grotte. C'est ouvert toute l'année. Image

Image